Etant une fan des films de Miyasaki, je n'aurais pas pu manquer le CAL Totoro, proposé par une fille à frange... Sauf que... je n'ai pas réussi à tenir les délais (et une fois le délai passé, je l'admets, j'ai pris mon temps !)...

J'ai commencé la bête dans le car qui nous conduisait en classe découverte, mes filles et moi. 12H de bus pour rejoindre la Bretagne, le moment idéal pour crocheter ! C'était début juin... Au retour, j'avais déjà commencé les diminutions... mais c'était avant de m'apercevoir que je m'étais trompée de 10 rangs, 15 rangs plus haut...

Je vous laisse imaginer : défaire 15 rangs, en rajouter 10, refaire les 15 rangs précédemment défaits et terminer le corps de l'ouvrage... Ce n'était pas la phase la plus motivante du projet...

Je comptais profiter de mon séjour dans ma famille pour l'achever, et le montrer "en vrai" à une fille à frange lors de notre rencontre, mais je n'avais pas emmené assez de rembourrage pour pouvoir le finir...

Et la suite, la voilà...

Mei et Satsuki sont arrivées dans leur nouvelle maison... Elles ont fait fuir les noiraudes...

noiraudes1

noiraudes2

... qui se sont réfugiées sous la glycine le grand camphrier, où elles ont retrouvées Totoro...

 

totoro-noiraudes

totoro-noiraude

totoro3Totoro, qui va pouvoir être rejoint par l'espiègle petite Mei, troublant ainsi la sieste de l'animal...

totoro-meiEt pour connaître la fin de l'histoire, je vous conseille de visionner ce très beau film qu'est Mon voisin Totoro. Ici, il aura été le film préféré des demoiselles Cerise pendant longtemps....

Maintenant qu'on est tous prêt, on en profite pour embarquer en compagnie du ch@t en kimono, direction le Japon, bien entendu !

 

A bientôt